Adrien Melon, Junior-Entrepreneur

Quels sont ton poste et ton rôle actuels ?

Tout juste rentré d’une année de césure en tant qu’Ingénieur d’Affaire junior pour ALTEN Limited, à Londres, je termine en ce moment même mon cursus ingénieur à l’ESTACA Paris, en filière aéronautique, spécialité Maintenance & Operations.

Quel est le parcours qui t’a amené à ton poste actuel ?

Depuis toujours passionné par l’aéronautique, j’ai obtenu ma Licence de pilote à 17 ans et j’ai toujours souhaité travailler dans le milieu aéronautique. Après deux ans de classes préparatoires, j’ai donc intégré l’ESTACA Campus Ouest en 3ème année en 2015. Curieux, j’ai très vite intégré la Junior-Entreprise de l’école dont j’ai eu la chance de prendre la présidence en 2016.

Cette expérience m’a permis de me découvrir un intérêt tout particulier pour le développement commercial, le management et la stratégie d’entreprise. J’ai alors décidé d’effectuer une année d’immersion, en tant qu’Ingénieur d’Affaires junior chez ALTEN Limited, entre ma 4ème et ma 5ème année afin de compléter ces compétences et d’acquérir de l’expérience.

Pourquoi as-tu voulu intégrer la Junior-Entreprise ?

Le challenge bien évidemment ! Intégrer une Junior-Entreprise c’est intégrer un mouvement de plus de 22 000 étudiants Français, c’est développer une entreprise au sein même d’une école, c’est créer et entreprendre. Je pense qu’intégrer une Junior-Entreprise c’est avant tout vouloir créer de la valeur.

Quel était ton rôle au sein de la Junior-Entreprise ?

J’ai intégré AFAS-Projects (désormais JECO) en tant que chargé d’affaires au sein du pôle études. Suite au départ prématuré du responsable du pôle, le président m’a alors confié la mission intérimaire de gérer le pôle pour quelques mois. Suite à la fin de son mandat, les équipes m’ont alors fait confiance pour en prendre la présidence avec l’aide appuyée de Corentin Cleuziat à la vice-présidence. Ensemble, nous avons tenté de faire grandir la J-E et de la hisser au niveau des meilleures J-E de France.

D’après toi, faut-il avoir des compétences particulières pour entrer dans une Junior-Entreprise ?

Je pense que la première des qualités est avant tout d’être motivé. Faire partie d’une Junior-Entreprise demande beaucoup d’investissement et il faut être prêt à en relever le défi. La volonté de faire changer les chose et le souhait d’entreprendre sont bien évidemment tout aussi important mais la motivation et le moteur premier de tout junior-entrepreneur.

Que retiens-tu de ton passage dans la Junior-Entreprise ?

Bien évidemment une super équipe qui a conduit à la réussite de nombreux projets comme la finale du prix du meilleur espoir des Junior-Entreprises ou encore l’organisation du premier Congrès Régional de l’ESTACA et de JECO. Mais je retiendrai surtout une grande famille et de grands projets. J’y ai rencontré des personnes formidables qui font encore aujourd’hui partie de mon quotidien !

Quelles compétences as-tu développées grâce à la Junior-Entreprise ?

De nombreuses compétences techniques et transverses comme le management, le développement commercial, la stratégie d’entreprise ou encore la communication mais surtout des valeurs humaines comme l’esprit d’équipe, le leadership et la volonté de relever sans cesse de nouveaux défis.

Penses-tu que cette expérience a été déterminante pour tes choix de carrière ?

Ce type d’expérience est tellement prenante qu’elle aura forcément un impact sur ma vie future. C’est une aventure marquante que je mets toujours en avant et qui m’a déjà permis d’accéder jusqu’à aujourd’hui à de nombreuses responsabilités.

Ecrit par Sophie Margat